Ce lundi 15 mars, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé une prolongation des aides à l’embauche de jeunes salariés et d’alternants. 

Apprentissages et alternances

Pour les aides à l’apprentissage et aux contrats de professionnalisation (8.000 euros pour un majeur, 5.000 pour un mineur), il est prévu de les prolonger en l’état jusqu’à fin 2021. Il était envisagé d’exclure les alternants au niveau bac +5 et de réduire le montant de l’aide à 4.000 euros pour les entreprises de plus de 250 salariés à partir de mai. Finalement, le gouvernement a préféré maintenir les aides au recrutement d’alternants dans les mêmes conditions jusqu’à la fin de l’année.

C’est plus de 500 000 contrats d’apprentissage qui ont été signés durant l’année 2020. En étendant l’aide sur toute l’année 2021, le gouvernement montre son envie de continuer sur cette voie.

 

Aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans

L’aide exceptionnelle à l’embauche de jeunes de moins de 26 ans pour les entreprises, mise en place cet été, avait déjà été prolongée jusqu’à la fin du mois. Ce lundi 15 mars, le Premier ministre Jean Castex, a annoncé que cette aide sera de nouveau prolongée de plusieurs mois jusqu’au 31 mai prochain.

Cette aide était et restera toujours de 1000€ par trimestre de contrat pendant un maximum d’un an. Elle vise aujourd’hui les jeunes touchant un salaire inferieur à deux fois le montant du SMIC. Mais dès le 1er avril, seul ceux touchant moins de 1.6 SMIC pourront en bénéficier.

Selon le ministère, près de 1,3 million de jeunes de moins de 26 ans ont été embauchés en CDI ou CDD de plus de trois mois entre août et janvier de cette année. 340.000 d’entre eux ont pu bénéficier de cette aide exceptionnelle.